Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Actualité

Travail de nuit : conseils pour s'y adapter

28 avr. 2017
Travail de nuit : conseils pour s'y adapter

Les infirmières et infirmiers qui travaillent la nuit, souvent issus de la relève, composent avec un horaire qui a des répercussions sur la qualité de leur sommeil. Trois infirmières témoignent.

Travail de nuit et débalancement du rythme circadien

En effet, d’un point de vue physiologique, le travail de nuit peut entraîner un débalancement du rythme circadien, soit le cycle veille-sommeil qui est l’un des phénomènes qui régissent notre horloge biologique, causant ainsi de l’insomnie. Afin d’y faire face, voici quelques astuces qui facilitent le sommeil et l’appel des bras de Morphée.
 

Des trucs pour s’adapter

Comme le corps humain est bien fait, il met en place des mécanismes facilitant la récupération et le sommeil. La mélatonine, l’hormone du sommeil, est l’un de ces mécanismes et celle-ci est sécrétée normalement le soir vers 21 h. Malheureusement, la luminosité nuit à la sécrétion de mélatonine, soit en la décalant, soit en la supprimant complètement, entraînant des difficultés lors du coucher. Heureusement, la mélatonine en comprimé, accessible en vente libre, peut faciliter le sommeil si l’on respecte la posologie indiquée. Petit truc : mettre des lunettes de soleil atténue la luminosité du soleil, donc son impact sur la production de mélatonine. Évidemment, dormir dans une pièce sans lumière extérieure est un atout majeur pour trouver le sommeil. N’hésitez pas à obstruer les entrées de lumière avec une toile et des rideaux très opaques!
 

Soigner…son hygiène de vie

Outre la médication, de simples interventions peuvent faciliter le sommeil. D’abord, faire du sport régulièrement entraîne une saine fatigue et facilite le sommeil. De plus, manger sainement la nuit fournit à l’organisme de l’énergie jusqu’à la fin de votre quart de travail contrairement au risque d’être endormi par un repas trop copieux et lourd pour l’estomac. Un bain chaud est une autre alternative agréable et propice à la détente avant d’aller dormir. D’ailleurs, un horaire de sommeil fixe établit une routine de sommeil facilitant le repos.

En conclusion, de saines habitudes de vie ainsi que la prise de suppléments de mélatonine sont des avenues prometteuses pour bénéficier d’un sommeil réparateur.

Les membres du Comité jeunesse ORIIMCQ :

Vanessa Rondeau-Lavaute, inf., B. Sc.
Audrey-Anne Tellier, inf., B. Sc.
Caroline Lemay, inf., M. Sc.

 

 


Cet article a tout d’abord paru dans le Cyberjournal de l’Ordre des infirmières et infirmiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec (2017) :
LEMAY, Caroline. (2017). Travail de nuit : Vivre à l’envers des autres. Le Cyberjournal de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de la Mauricie et du Centre-du-Québec, 6(2). [source]

Pour aller plus loin