Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

Éditorial du président
Perspective infirmière | novembre-décembre 2020

Un puissant levier pour accroître l’accès aux soins

Luc Mathieu, inf., D.B.A., président de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec

|
12 nov. 2020
Un puissant levier pour accroître l’accès aux soins

La pandémie de COVID-19 fait pression sur nous tous. L’OIIQ a multiplié les mesures et interventions pour faire face à l’avenir avec une agilité sans commune mesure. L’actualité vous amène à déployer votre expertise en affrontant un virus peu connu et, surtout, à prendre conscience collectivement du fait que la profession infirmière est à la croisée des chemins par le rôle stratégique qu’elle occupe dans le réseau de la santé.

Des mesures exceptionnelles en vue de favoriser l’accès aux soins

Dès le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire en mars dernier, l’OIIQ a été partie prenante des décisions du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et un collaborateur proactif. Nous avons adopté une posture visant à maximiser l’utilisation du potentiel des infirmières et infirmiers. Des entrevues médiatiques et quatre lettres d’opinion ont fait connaître les enjeux non résolus de la profession, soit le manque de reconnaissance, la pénurie de ressources infirmières ainsi que les conditions de travail difficiles, dont le temps supplémentaire obligatoire. La crise sanitaire rend cette problématique plus aiguë et met en lumière que, lorsqu’il y a pénurie d’infirmières et d’infirmiers compétents dans les différents domaines de soins au Québec, c’est la capacité de soigner la population qui est en péril!

Pour accroître l’accès aux soins, nous avons délivré des autorisations spéciales : 1 142 dans le but de permettre un retour à la profession et 1 212 aux étudiantes et étudiants de sorte qu’ils puissent exercer des activités infirmières de candidats à la profession en vue de participer à la prévention et au contrôle de la COVID-19.

Mettre l’épaule à la roue et soutenir les membres

Pendant cette période fort intense, nous avons élaboré le projet de Règlement sur les infirmières praticiennes spécialisées découlant de la Loi 6 en vue d’accélérer l’entrée en vigueur de ce dernier. De plus, afin de mieux répondre aux besoins de la population, plusieurs initiatives ont été réalisées en collaboration avec le Collège des médecins du Québec (CMQ). Pensons, entre autres, aux tests diagnostiques de la COVID-19 sans ordonnance et aux constats de décès permis aux infirmières et infirmiers, de même qu’à la levée temporaire de la formation de 35 heures pour les IPS en centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

Aucun effort n’est ménagé pour vous accompagner. Nous avons élaboré une campagne de soutien sur les réseaux sociaux et diffusé des ressources cliniques sur la COVID-19 – dont le coffre à outils sur la pratique infirmière en CHSLD –, en plus de mettre en ligne une quinzaine de formations gratuites à l’intention des établissements d’enseignement.

Maintenir le cap et assurer la protection du public

Une première dans l’histoire de l’OIIQ : une enquête professionnelle conjointe avec le CMQ et l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec (OIIAQ), annoncée en avril dernier, vise à évaluer la qualité des soins de santé dispensés par les membres des trois ordres professionnels, en regard des situations préoccupantes vécues dans deux CHSLD. À l’écoute de vos préoccupations par rapport au manque d’équipements de protection individuelle et aux considérations éthiques qu’il peut soulever en obligeant un choix entre le devoir professionnel de soigner et celui de se protéger, nous avons émis un énoncé de position de concert avec le CMQ, l’OIIAQ et l’Ordre des inhalothérapeutes du Québec.

Une réflexion collective sur l’expertise infirmière s’impose

En novembre, l’OIIQ ira à votre rencontre lors du Forum au cœur de l’expertise infirmière, avec la ferme intention de tirer des enseignements sur la pratique infirmière en temps de crise. Le Forum est le moment privilégié d’une démarche en plusieurs étapes vers les États généraux en 2021. Ils en seront l’aboutissement afin qu’émergent des solutions aux enjeux de fond que nous n’avons pas encore réglés : mieux faire connaître et reconnaître l’expertise infirmière en vue de répondre aux besoins de santé évolutifs de la population québécoise.

La voix des infirmières et infirmiers doit être entendue.

Vous pouvez compter sur nous!

Nous comptons sur vous!

Pour aller plus loin