Nouvelles

 

Actualités, chroniques et éditoriaux de l'Ordre

 

Éditorial de la présidente

Une profession affirmée, c’est possible!

11 oct. 2018
Une profession affirmée, c’est possible!

Chers collègues,

 

Quitter des fonctions qui nous ont fait grandir, qui nous ont permis de voir le système professionnel autrement et qui nous ont donné l’occasion de faire des rencontres extraordinaires n’est pas une chose aisée. Aujourd’hui, c’est mon dernier éditorial à titre de présidente de l’OIIQ et j’ai l’intention de profiter pleinement de cette tribune pour, d’une part, porter un message d’espoir à l’intention des infirmières et infirmiers et, d’autre part, leur insuffler toute la détermination nécessaire en vue de continuer leur parcours.

Occupation du champ d’exercice

Aujourd’hui, après six années de présidence, j’en suis plus convaincue que jamais : l’OIIQ doit poursuivre le travail amorcé il y a plusieurs années et faire les représentations qui s’imposent afin que l’expertise infirmière soit davantage reconnue. Pour y parvenir, il faut être plusieurs à mettre en œuvre une série de mesures qui permettront aux infirmières et infirmiers d’occuper pleinement leur champ d’exercice. D’où la nécessité d’agir. Nous sommes nombreux à l’avoir dit : directrices des soins infirmiers, conseillères-cadres, enseignants, chercheurs et autres; en effet, près de 350 participants l’ont exprimé le 24 septembre dernier lors du Forum de la pratique infirmière.

C’est notre enjeu, et nous le savons tous : assurer à notre profession un avenir à la hauteur de son importance. Nous avons maintenant accès à des données validées qui mettent en lumière les conséquences d’un manque d’évaluation, de surveillance ou de suivi infirmier pour les patients. Il est essentiel que l’ensemble des infirmières et infirmiers de demain reçoive une formation leur procurant l’habilité d’exercer ces activités cruciales dans tous les milieux de soins, notamment les secteurs où la demande sera de plus en plus forte comme la santé communautaire et les soins critiques.

Rehaussement de la formation initiale

Je suis persuadée que la voie à suivre est le rehaussement de la formation initiale pour la relève infirmière. Je tiendrai ce discours au-delà de ma présidence, et je le tiendrai, jusqu’aux frontières du possible sur le terrain. Le 5 novembre prochain, je passerai le flambeau à une autre infirmière ou à un autre infirmier. Je lui souhaite de tout cœur, avec le concours du nouveau Conseil d’administration et de l’équipe de direction de l’OIIQ, de pouvoir réaliser ce rêve que nous portons depuis trop longtemps. Faisons confiance à l’avenir!

Remerciements

Permettez-moi avant de quitter de remercier le Conseil d’administration sortant, 27 hommes et femmes qui ont démontré un engagement indéfectible envers la profession infirmière et la mission de l’OIIQ. Plusieurs d’entre eux termineront leur mandat en même temps que moi.  À travers toutes ces années, vous aurez su faire preuve d’une grande sagesse. Vous aurez été des acteurs clés de la transformation de la gouvernance de l’OIIQ. Vous aurez fait preuve de respect, de bienveillance, d’équité, d’indépendance et de courage dans vos décisions. Ce fut un immense privilège de concourir à protéger le public à vos côtés.

Je remercie également la direction de l’OIIQ et tout le personnel qui, jour après jour, s’investissent corps et âme afin de rendre possibles de nombreux projets visant à assurer la compétence des infirmières et infirmiers et le développement à son plein potentiel de la profession. Sans eux, rien n’est possible. 

Aujourd’hui, je tourne donc la page. Je commencerai avec la nouvelle année un autre chapitre de ma vie professionnelle. Je n’ai pas accès à tout ce que la vie me réserve encore… Je sais cependant que je serai toujours heureuse de me mettre au service de ma profession.

Et, finalement, merci à vous, les infirmières et infirmiers du Québec qui, jour après jour, déployez vos compétences avec professionnalisme et bienveillance au profit de la population du Québec.  

 

Ce n’est donc qu’un au revoir… À bientôt.

Pour aller plus loin