Pratique professionnelle

 

Espace de ressources pour l'infirmière et l'infirmier

 

Pratique professionnelle
Perspective infirmière | Printemps 2021

Vaccination contre l’influenza et contre la COVID-19

Un portrait global des personnes et des professionnels impliqués

Marie-Eve Arsenault, inf., B. Sc. inf. et Julie Gélinas, inf., B. Sc. inf., M. Ed.

Vaccination contre l’influenza et contre la COVID-19
L’OIIQ vous répond |Vaccination contre l’influenza et contre la COVID-19

Fruit d’une collaboration entre divers ordres professionnels – l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, le Collège des médecins du Québec, l’Ordre des pharmaciens du Québec, l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec et l’Ordre des sages-femmes du Québec –, un outil synthèse sur la vaccination contre l’influenza et contre la COVID-19 a été conçu.

Dans le contexte actuel de l’état d’urgence sanitaire, des personnes et des professionnels sont nouvellement autorisés à administrer des vaccins contre l’influenza et contre la COVID-19, dans certaines conditions. Étant donné le grand nombre d’individus concernés dans les différentes étapes de la vaccination, un outil synthèse de deux pages est maintenant accessible sur notre site Web.

La première page présente quatre étapes de la vaccination : l’évaluation de la condition de santé de la personne avant d’administrer le vaccin; l’administration, sans ordonnance, du vaccin contre l’influenza ou contre la COVID-19; l’exercice de la surveillance requise après la vaccination; et l’intervention en cas de réactions indésirables immédiates et en situation d’urgence. Il y est aussi question du registre vaccinal. La deuxième page de l’outil synthèse énumère tous les intervenants impliqués dans la vaccination et détaille leurs rôles et responsabilités.

Ce document vise donc à soutenir toutes les parties prenantes dans la vaccination contre l’influenza et contre la COVID-19, de même que les établissements de santé qui organisent les activités de vaccination.

Vaccinateurs et autres intervenants

Selon les personnes impliquées dans la vaccination, les responsabilités varient. On distingue ainsi les cinq professions de vaccinateurs — infirmières, inhalothérapeutes, médecins, pharmaciens et sages-femmes — de tous les autres intervenants. Selon le Programme d’immunisation du Québec (PIQ), un vaccinateur est « un professionnel de la santé qui peut initier la vaccination et y procéder, c’est-à-dire qui est habilité à poser un diagnostic ou à évaluer la condition de santé d’une personne en lien avec le produit immunisant à administrer ». Dans la profession infirmière, seules les personnes avec un plein droit d’exercice sont considérées comme des vaccinatrices.

Infirmières avec un plein droit d’exercice

Les infirmières peuvent procéder à la vaccination dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique.

Infirmières avec une limitation du droit d’exercice aux activités concernant la COVID-19

Les infirmières ayant un droit d’exercice limité peuvent administrer un vaccin contre l’influenza, les infections à pneumocoque ou la COVID-19, pour la durée de l’état d’urgence sanitaire.
Les conditions sont les suivantes :

  • obtenir, le cas échéant, la formation requise visant à assurer la mise à jour de leurs connaissances relativement à l’administration d’un vaccin, afin de respecter leur obligation déontologique d’agir avec compétence dans l’accomplissement de leurs obligations professionnelles et de tenir compte des limites de leurs habiletés et connaissances;
  • avoir sur place l’un des professionnels suivants pour procéder à l’évaluation préalable à la vaccination, assurer la surveillance clinique post-vaccination et intervenir en situation d’urgence : infirmière, médecin, sage-femme, inhalothérapeute ou pharmacien.

Candidates à l’exercice de la profession infirmière (CEPI) et personnes détentrices d’une autorisation spéciale d’exercer les activités de CEPI

Les CEPI et les personnes détentrices d’une autorisation spéciale d’exercer les activités de CEPI peuvent contribuer à la vaccination dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique, et ce, selon les conditions prévues par le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et des infirmiers.

Nous portons à votre attention que, dans le contexte de l’état d’urgence sanitaire, ces personnes peuvent administrer le vaccin après évaluation du patient par un vaccinateur (infirmière, médecin, pharmacien, inhalothérapeute ou sage-femme) disponible sur les lieux. Une vaccinatrice doit également être sur place pour assurer la surveillance clinique post-vaccination et intervenir en situation d’urgence.

Externes et personnes détentrices d’une autorisation spéciale d’exercer les activités d’externes en soins infirmiers

Les externes en soins infirmiers et les personnes détentrices d’une autorisation spéciale d’exercer les activités d’externes en soins infirmiers peuvent contribuer à la vaccination dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique, et ce, selon les conditions prévues par le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et des infirmiers. Nous vous rappelons que, tant que l’état d’urgence sanitaire sera en vigueur, ces personnes pourront exercer toute l’année, donc sans égard aux dates prévues par le Règlement.

Étudiantes en soins infirmiers en stage clinique

Les étudiantes en soins infirmiers peuvent exercer les activités professionnelles pouvant être exercées par les infirmières, comme l’activité de vaccination, selon les conditions prévues par le Règlement sur les activités professionnelles pouvant être exercées par des personnes autres que des infirmières et des infirmiers, soit uniquement dans le cadre de leurs programmes d’études.

Nous portons à votre attention que les étudiantes en soins infirmiers qui souhaitent contribuer à la vaccination en dehors de leurs programmes d’études peuvent se prévaloir du titre d’externe permettant de contribuer à la vaccination dans le cadre d’une activité découlant de l’application de la Loi sur la santé publique.

Conclusion

La vaste campagne de vaccination qui se déroule au Québec depuis plusieurs semaines nécessite, pour la population, l’implication et la collaboration de divers intervenants. L’outil synthèse « Vaccination contre l’influenza et contre la COVID-19 : qui fait quoi et à quelles conditions » aide à mieux comprendre le rôle de chaque personne. À l’instar de tous les autres vaccinateurs, les infirmières devront s’assurer de suivre à la lettre les directives de la santé publique et du PIQ.